Crinkles; croquants et moelleux à la fois!

12 Janvier 2017

Le Crinkles! Ce petit biscuit noir et blanc comme neige, croquant de l’extérieur et si moelleux à l’intérieur est pour moi une véritable découverte. Je suis tombée tout à fait par hasard sur ces gâteaux et comme leur visuel entre parfaitement dans la saison j’ai creusé un peu plus le sujet afin de vous le présenter. Principalement vêtus de noir et de blanc, parfois leur couleurs peuvent varier selon le goût que l’ont souhaite leur donner. Chocolat noir, au lait, vanille, citron, framboise, pistache,… Les possibilités sont infinies et toutes aussi gourmandes les unes que les autres! Le gros avantage de ces petits biscuits c’est que la réalisation de la pâte est très rapide (20min), idéal donc quand vous recevez du monde à la maison et que vous n’avez rien dans votre placard pour accompagner le café et que dans deux heures vos invités seront là! Passons directement à la recette et cessons le bavardage…

INGRÉDIENTS POUR UNE TRENTAINE DE PETITS BISCUITS

200gr de chocolat noir
50gr de beurre demi-sel
2 oeufs
50gr de cassonade brune
1 c. à c. d’extrait de vanille liquide
190gr de farine
1 c. à c. rase de levure chimique
1 pincée de sel
Q.S. de sucre glace

Le procédé de la recette est extrêmement simple; faire fondre le chocolat et le beurre ensemble, pour ma part pour accélérer le travail je l’ai fais au micro-onde en puissance minimum en mélangeant régulièrement afin d’éviter d’avoir de l’huile à la place du beurre. Pendant que le mélange chocolat/beurre fond doucement, blanchir* les œufs avec la cassonade et l’extrait de vanille. Mélanger les deux appareils** ensemble jusqu’à ce que le tout devienne parfaitement homogène. En principe le rendu jusqu’ici devrait être plutôt liquide! Tamiser ensuite la farine avec la levure et la pincée de sel soit directement au dessus de l’autre appareil chocolat/œufs blanchis ou préalablement avant de l’ajouter. Ne surtout pas oublier la pincée de sel, il faut savoir que celui-ci à la particularité de rehausser les saveurs c’est pourquoi on retrouve souvent cette pincée de sel en pâtisserie, non loin de là l’idée de saler nos gâteaux, le sel est simplement un exhausteur de goût! Sans le sel certaine pâtisseries peuvent être “fade”. Mélanger le tout jusqu’à consistance épaisse mais toujours homogène, la résistance de la pâte doit ressembler à celle d’une pâte à cookies. Ensuite il suffira simplement de laisser reposer cette pâte 1hr au moins au réfrigérateur en veillant à la filmer au contact, histoire qu’en refroidissant elle durcisse.

*Le terme blanchir peut exprimer plusieurs choses; dans ce cas-ci il consiste à travailler de façon énergique un mélange d’œufs et de sucre jusqu’à ce qu’il devienne mousseux et blanchâtre.
**Le terme appareil désigne en fait le mélange de plusieurs éléments servant à la préparation d’une recette. Ici nous avons l’appareil à chocolat/beurre, l’appareil œufs blanchis, l’appareil farine/levure/sel,… Il s’agit d’un terme technique très régulièrement employé dans le milieu professionnel.

L’heure passée, il va falloir réaliser de jolies boules avec la pâte. Vérifiez tout de même qu’elle ai bien durcit, si ce n’est pas le cas prolongez le temps de repos. Faire chauffer le four à 180°c. Ensuite il suffira soit à l’œil, soit avec une bouleuse mini à boule de glace voir même pour une réalisation de taille miniature on peut aussi utiliser une pomme parisienne, pour extraite de petites quantités de pâte et avec vos mimines réaliser des boules parfaites. Il s’agit exactement du même principe que la réalisation de truffes en chocolat, sauf que dans ce cas-ci les boules passeront dans du sucre glace et non pas du cacao. Les placer au fur et à mesure sur une plaque allant au four, recouverte de papier sulfurisé. Personnellement je veille à les placer en quinconce sur la plaque, même si ce type de pâte ne s’affaisse pas beaucoup, c’est une habitude bonne à prendre en général pour toutes pâtisseries… Dans un premier temps pour que la ventilation du four circule parfaitement et que vos réalisations poussent, cuisent et dorent uniformément et de manière égale mais aussi dans le cas par exemple des pâtes à chou qui gonflent et prennent de la place à la cuisson. Mais également pour certains biscuits qui ont tendance à s’étaler et donc éviter du coup qu’ils finissent par se toucher et ne former plus qu’un! En résumé, placez toujours ce que vous mettez au four en quinconce, c’est une bonne habitude à prendre et qui évitera bien des dégâts!

Enfournez et il ne vous restera plus que 10min à patienter avant de pouvoir vous jeter sur ces délicieuses friandises!

Alors je vous l’avais dis, plutôt rapide n’est-ce pas? Bon certes il faut savoir prendre le temps de laisser la pâte reposer, mais c’est idéal je trouve à réaliser avec les enfants pour les occuper et les amuser, pour vos invités ou simplement quand on a envie d’une petite fringale! Cependant je vous conseille tout de même de les manger le jour-même ou le lendemain, mais ne les laissez pas attendre trop longtemps dans une boîte, même hermétique. De toute manière ils sont tellement bons qu’en général on en verra même pas la couleur de cette boîte à biscuits!

Des bisous 



2 thoughts on “Crinkles; croquants et moelleux à la fois!”

  • mmmhh ça à l’air top! 🙂
    Je ne connaissais pas mais il me tarde de tester cette recette certainement samedi, comme j’ai des invités, pour accompagner le café après un petit dessert légé.

    Merci pour cette recette qui nous mets à nouveau l’eau à la bouche,
    Camille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *