La galette des rois

05 Janvier 2017

On ne l’a présente plus, la galette des rois est une grande tradition de la fête religieuse appelée « L’Épiphanie ». Certain la déguste au moment du goûter le 06 Janvier, d’autre attendent le premier weekend du mois. Inutile de vous faire tout un résumé de l’histoire de cette galette nous ce qu’on veut, c’est savoir comment la réaliser et surtout la manger! Alors je vous laisse découvrir la recette…

 INGRÉDIENTS POUR 1 GALETTE

100gr de beurre pommade
100gr de sucre semoule (S2)
100gr de poudre d’amande
10gr de Maïzena (ou farine)
2 oeufs (soit +/- 100gr)
2 rouleaux de pâte feuilletée pur beurre

Loin d’être mon intérêt de vous mener en bateau à travers ce blog, je tiens plus à être avec vous la plus transparente possible et donc je vous avoue ne pas avoir réalisé ma propre pâte feuilletée. Certains diront que c’est scandaleux, moi je vous dis juste que jusqu’à aujourd’hui je n’ai tout simplement jamais réalisé de pâte feuilletée moi-même et en raison de l’arrivée très proche du Jour-J ce n’était pas le moment idéal pour s’y mettre… Cependant la pâte feuilletée pourrait très bien faire l’objet d’un nouvel article un jour, si ça vous intéresse (en tout cas moi, j’essayerai surement). Maintenant si de votre côté vous souhaitez la jouer franc jeu et vous y tester, je vous conseille de vous y prendre à l’avance car il faut compter au minimum 45min de préparation juste pour la pâte (pour les amateurs) 1hr de repos en boule et au moins 40min de repos entre chaque étapes… Donc préférez la réaliser la veille.

Une fois tous vos ingrédients préparés, votre beurre à bonne consistance (il doit pouvoir se travailler comme une crème hydratante, d’où le terme « pommade » qu’on lui donne) la suite de la recette est vraiment très simple. Mélangez votre beurre dans un cul de poule afin de le travailler un peu, ajoutez-y le sucre semoule et mélangez. La texture doit être homogène et lisse. Une fois arrivé au bon résultat, ajoutez la poudre d’amande et la maïzena. Personnellement je préfère toujours opter pour de la maïzena qui apporte souvent plus d’onctuosité et de moelleux aux préparations. Si vous n’avez pas de poudre d’amande mais que en revanche vous avez des amandes effilées à la maison, inutile de courir au magasin, passez-les au mixeur et le tour sera joué. Par-contre procédez par petit à-coups, afin de ne pas faire chauffer votre mixeur et transformer vos amandes en huile! Tous fruits secs à coques mixés en continu rejetterons de l’huile et se transformerons en purée (méthode qu’on utilise par exemple pour réaliser du praliné), ce n’est pas le but recherché ici. Vous pouvez aussi passer la poudre d’amande une fois obtenue, au tamis si vous voulez un rendu final parfaitement lisse, moi personnellement j’aime la texture croquante qu’apporte la poudre non tamisée. Une fois les ingrédients mélangés, ajoutez les œufs un à un. Pour une petite touche en plus, histoire de changer un peu, j’ai décidé d’ajouter le zeste d’une grosse orange ainsi qu’une bonne cuillère à soupe de rhum arrangé exotique! Mais bien-sûr c’est facultatif et cela ne tient qu’à vous d’y ajouter ce que vous voulez. Placez le tout au frais en veillant à préalablement filmer au contact.

Jusqu’ici ce n’était déjà pas fort compliqué mais alors la suite l’est encore moins. Chauffez votre four à 180°c, chaleur tournante. Placez une de vos deux pâtes sur du papier sulfurisé, sur une plaque allant au four. Réalisez des trous avec une fourchette ou de fines lignes avec l’envers d’une lame de couteau en veillant à ne pas transpercer la pâte (sinon tout votre mélange précédemment réalisé risque de sortir par là). Avec une spatule ou bien une poche à douille pour les plus minutieux, placez votre mélange à frangipane – Appareil à frangipane pas vraiment en fait, puisqu’un vrai appareil à frangipane consiste à mélanger 2/3 de l’appareil dont je viens de vous parler avec 1/3 de crème pâtissière, mais ici nous l’appellerons tout de même comme ça pour mieux se comprendre – sur le centre de la pâte (en faisant attention de laisser au moins 3cm sur les bords pour souder le tout par la suite). En l’étalant avec une cuillère ou en réalisant une spirale partant du centre si vous optez pour la poche à douille. (Pensez à ce moment-ci à placer votre fève, si vous n’en avez pas vous pouvez utiliser une amande entière, moi personnellement j’ai bien faillis l’oublier…). Prenez ensuite votre seconde pâte et venez la placer par dessus. Par sécurité je préfère toujours replier le bord sur lui-même pour être sur de bien souder le tout et que rien ne s’échappe. Mais les possibilités sont nombreuses et certaines très créatives! Faites-vous plaisir… Personnellement je ne suis pas une pro dans ce domaine donc j’ai fais comme j’ai pu et honnêtement à la cuisson ça ne se voit plus en raison du gonflement de la pâte qui efface tout! Donc inutile de vous prendre la tête avec ça, décorez plutôt le dessus! On voit souvent des spirales, des motifs réalisés avec un couteau, en cuisant le tout va dorer et les lignes resteront plus claires. Moi j’ai opté pour des formes d’étoiles (mon âme d’enfant a toujours envie d’être à Noël on dirait…)!

Pensez aussi suite à toutes les fantaisies que vous aurez choisies, à dorer votre galette. Elle sera beaucoup plus jolie, pour se faire il vous suffit de prendre un jaune d’œuf, 10cl de lait et j’ajoute toujours une petite pincée de sel! Avec un pinceau passer sur l’entierté de votre galette, vous verrez sa couleur dorer à la cuisson. Ensuite il ne restera plus qu’à enfourner pour 35 bonnes minutes, bien sur pensez à vérifier la cuisson en piquant avec un couteau, le but est d’avoir une lame parfaitement sèche en la retirant, ce qui voudra dire que votre galette est parfaitement cuite!

Bon et bien ce n’était pas très compliqué cette histoire de galette, n’est-ce pas? Je l’ai dégustée aujourd’hui pour ma part, afin de pouvoir vous la présenter avant le 06 et vous laisser le temps de découvrir la recette et faire vos courses avant de vous mettre derrière les fourneaux! La mienne a gonflé de manière parfaitement uniforme, une découpe moelleuse et croquante à la fois et surtout elle n’était pas du tout sèche en bouche! Un régale…

N’hésitez pas à me montrer vos galettes si vous la réalisez vous-même cette année. Personnellement pour ma part, c’était une première. C’est ma maman qui jusqu’à aujourd’hui s’en est toujours chargé. Surtout, prenez du plaisir à le faire. Faites participer les enfants qui seront ravis de mettre la main à la pâte et déguster leur chef d’oeuvre par après, la pâtisserie c’est avant tout un moment de convivialité!

Des bisous



3 thoughts on “La galette des rois”

  • Je lie ton article un poil en retard mais je le garde sous la main pour l’année prochaine du coup! 🙂

    Mais l’année prochaine, tu nous expliques aussi comment faire de la pâte feuilletée? (défi) Je n’en ai jamais fait et j’ai hâte de voir tes photos (farine qui vole etc. why not? ça va être super!!)

    • Haha je vois tous tes commentaires, ils sont géniaux merci!!
      Oui j’aimerais vraiment tester une fois la pâte feuilletée maison… J’essayerai de prendre le temps vraiment une fois, un weekend ou aux prochains congés!! Ca vaut vraiment la peine je pense… Et comme ça je partagerai tout ça avec vous!!! Tellement envie d’avoir des journées de 48hr pour proposer de nouveaux articles chaque jours! Mais le temps me manque beaucoup… Du coup va falloir être patient! Mais dès que j’ai du temps, j’y penserai !
      Des bisous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *